• Nemrut Dagi

    Partis de Gaziantep, nous arrivons au Nemrut à 13 heures. Les belles routes rectilignes se font lacets tout à coup. 

    Le Nemrut Dağı (mont Nemrud ou Nimrod) est une montagne de l'Anti-Taurus dont le sommet culmine à 2 203 mètres d'altitude. Situé dans la partie méridionale de l'Anatolie centrale, au nord de la frontière syrienne, le Nemrut Dağı domine la vallée de l'Euphrate, et la principale ville turque d'Adıyaman.

    Le Nemrut Dağı a été inscrit en 1987 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

    Le parking est désert, seule une famille allemande d'origine turque fera la montée avec nous. Les touristes ont déserté le site depuis 3 ans. 

    C'est au sommet de cette montagne, sur un immense tumulus de 150 mètres de diamètre et de 50 mètres de hauteur, qu'ont été découverts les vestiges d'ensembles cultuels spectaculaires datant du royaume de Commagène au ier siècle av. J.-C.. On voit le tumulus ci-dessus.

    Après un court transfert en mini bus, puis une montée escarpée, nous voici sur le chemin circulaire autour du tumulus.

    La première terrasse.

    Au ive siècle av. J.-C., la Commagène est une province du royaume séleucide, mais en 162 av. J.-C., le gouverneur grec se déclare indépendant et constitue le royaume de Commagène. Le pouvoir passe peu après aux mains d'une famille arménienne, dont le père, Mithridate Ier de Commagène, se fait proclamer roi. 

    Son fils, Antiochus Theos Ier lui succède en 62 av. J.-C. et décide alors d'établir son culte personnel ainsi que celui des dieux au sommet de la montagne sainte du Nemrut Dağı. Antiochos Ier a fait construire un énorme tumulus au sommet du Nemrut Dağı, flanqué, à l'est et à l'ouest de deux vastes terrasses.

    Le mausolée a été découvert en 1881 par un géologue turc, puis étudié par une expédition allemande dirigée par Karl Sester en 1890, mais c'est à une expédition américaine de 1953 que l'on doit l'essentiel des recherches. 

    La terrasse ouest, taillée en partie dans le roc, est maintenue par un mur gigantesque sur le versant de la montagne. Elle supporte un groupe de cinq statues encadrées à chaque extrémité par un aigle et un lion et dont la disposition relève de l'hiérothésion.  

    Les statues colossales mesuraient neuf mètres de plus, mais il ne reste plus que leur tête haute de deux mètres. On trouve donc côte à côte les têtes des principaux dieux arméniens : Vahagn, Anahit, Aramazd, la déesse Commagène, et enfin Antiochos lui-même. À proximité, des stèles montrent les effigies d'Antiochos, de son père Mithridate Ier et de sa mère Laodice, qui serrent la main de façon familière aux divinités. Les inscriptions nous apprennent que le roi se prétendait le descendant d'Alexandre par sa mère et de Tigran le Grand par son père.

     

    Fin de la première visite, descente; l'heure du chaï.

    L'hôtel n'a pas vu de touristes depuis 3 ans.

    Le bassin est vide mais les chambres sont bien entretenues (propres avec du linge frais). Le patron mettra l'eau chaude en route à notre arrivée.

    La vue sur la vallée est magnifique !

    15 heures, l'heure de remonter pour le coucher de soleil.

    La lumière est chaude et douce.

    Privilège du jour, le gardien m'amène derrière voir les inscriptions.

    nemrut dagi turquie schnoebelen

    Le second chemin d'ascension, en pierre de taille serpente jusqu'au sommet.

    Après le coucher du soleil , descente vers Karadut.

    Seuls à l'hôtel.

    Le petit déjeuner sur la terrasse.

    Fin de cette visite tant attendue, inoubliable. Direction Mardin. Longue route en perspective.

    Pour en savoir plus sur l'histoire du Nemrut.

    « HasankeyfDécembre en Alsace »

  • Commentaires

    1
    MS
    Dimanche 26 Novembre 2017 à 21:13

    Waaaaaouuh. Impressionnant! Extraordinaire 

    (très sympa le petit déjeuner)

    2
    Lundi 27 Novembre 2017 à 07:57

    Tu comprends pourquoi nous avons voulu réaliser ce voyage....

    3
    MS
    Lundi 27 Novembre 2017 à 19:04

    Absolument cool

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :