• De Trabzon à Rize

    Jour 2 : la soirée a été mouvementée : le 1er vol s'est bien effectué mais après cela il a fallu réaliser un 3000 mètres haies dans l'aéroport d'Istanbul, franchir les différents contrôles et rejoindre la porte 1001A  pour attraper le boeing à destination de Trabzon. Récupérer valise et voiture finit par bien entamer cette nuit. Cependant le programme du lendemain était bien établi : voir Sumela et longer la côte jusqu'à la capitale du thé, Rize. La 1ère visite fut abrégée puisque le monastère est toujours en travaux et entièrement fermé, zut ! 

    Si Rize est connue pour ses théiers, Trabzon est renommée pour ses noisettes avec lesquelles on fabrique la fameuse pâte à tartiner.

    Nous arrivons à Rize et allons faire le plein de thé au jardin botanique.

    La période électorale s'affiche sur tous les murs de la cité.

    Les théiers se faufilent encore entre les immeubles et les vieux greniers en bois.

    Les Turcs restent les rois du potager...

    Puis après le bord de mer, direction le coteau. Les pentes sont très abruptes et les chemins à peine carrossables à certains endroits. Elles obligent souvent à passer la 1ère, à faire marche arrière ou demi-tour !

    Mais là-haut, le spectacle est magnifique !

    Et déjà la fin de la journée, l'heure de rejoindre Trabzon et reprendre quelques forces avant la grande journée de route de demain... Dîner à l'hôtel pour faire court...

    « De Trabzon à KarsAni »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :