• Jerash ou Gérasa

    Après une bonne nuit à Amman, cette première journée est consacrée à la visite d'un site incroyable, énorme. Plus beau (?) que Perge peut-être; plus grand, mieux conservé que d'autres sites siciliens ou grecs. 
    Notre auto, remplacée durant la nuit par notre loueur se montrait bien véloce et agréable avec sa boîte automatique. La vitre voulait bien monter et descendre.  Seul hic, nous n'avions pas trouvé de monnaie locale dans les banques de la ville; seules les agences de change procèdent à cette opération. Ce que nous finirons par trouver à Gérasa.

    Une pluie fine n'entamait guère notre enthousiasme matinal. 

    Gérasa a été fondée à la fin du ive siècle av. J.-C.. Ses habitants ont prétendu que la ville avait été fondée par Alexandre le Grand en faveur de vétérans de son armée. 

    La ville fit partie de la Décapole. Elle fut conquise en 84 av. J.-C. par Alexandre Jannée qui y est mort en 76 av. J.-C. pendant le siège d'une forteresse voisine, Régaba. Elle est prise par le nabatéen Arétas III en 73 av. J.-C., et enfin par les Romains (Pompée) en 63 av. J.-C.. Ces derniers en firent une ville opulente : Gérasa reçut même la visite de l'empereur Hadrien en 129.

    Gérasa devient siège d'un évêché au IVe siècle. Elle est ensuite pillée par les Perses en 614, puis les Arabes en 635. Elle subit ensuite plusieurs tremblements de terre, dont le plus dévastateur fut probablement celui de 747-748, qui affecta violemment de nombreuses autres villes de la région. Le coup de grâce lui fut donné par les affrontements entre musulmans et croisés lors des croisades, où le temple d'Artémis fut transformé en forteresse par les Arabes.

    Le macellum ou marché, probablement le plus beau monument de la ville avec le nymphée (bassin recevant une source considérée à l'origine comme sacrée) dédié à la Tyché (la divinité tutélaire de la fortune, de la prospérité et de la destinée d'une cité) était un lieu central pour le commerce, fortement présent dans la cité, comme on peut le voir d'après les nombreuses boutiques qui bordent les rues, notamment au pied du sanctuaire d'Artémis.

    L’essor du christianisme, à partir du IV° siècle,  va initier un nouvel élan pour la ville de Jerash avec la construction d’églises et la création, au VI° siècle, sous l’empereur Justinien, d’un grand ensemble qui regroupe une cathédrale et des églises (Saint Côme et Damien, Saint Jean-Baptiste, Saint Georges et Saint Théodore) à proximité du temple d’Artémis (ci-dessus). Au IVe siècle, la communauté chrétienne était nombreuse et on a retrouvé les traces de treize églises aux sols recouverts de mosaïques, dont une cathédrale, la cathédrale Saint-Théodore. On a trouvé aussi les restes d'une synagogue de la même époque, située au nord-ouest du sanctuaire d'Artémis

    Le forum ovale est sans doute le plus grand forum de l'Empire romain : faisant à la fois office de place publique, d'agora et de marché (de nombreuses boutiques ont été retrouvées à ses abords), c'est un élément architectural essentiel de l'urbanisme de la ville puisqu'il permet, par un effet de style, de faire la jonction visuelle entre le cardo maximus et le sanctuaire de Zeus qui, grâce à la forme particulière de la place ovale, semble se trouver dans la continuité de la voie principale de la cité.

    Les deux théâtres : un théâtre au nord de la ville, l'autre au sud, situés respectivement à côté des sanctuaires d'Artémis et de Zeus. Ces théâtres ont été remarquablement bien restaurés et accueillent des spectacles locaux, généralement en période estivale.

    « Pétra 3 : le retourLa Bulgarie »

  • Commentaires

    1
    MS
    Mercredi 29 Mars à 09:56

    Impressionnant! C'est très, très beau...

    2
    Mercredi 29 Mars à 11:02

    Oui tu as raison, c'est un site exceptionnel. Cette belle place ovale est grandiose et unique. La pluie s'est arrêtée heureusement pendant un moment. Plus tard, Ajlun était un peu dans la brume.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :