• Kiyomizu

    La journée n'est pas finie, après le château de Nijo, direction Kiyomizu.

    Le temple Kiyomizu ou Kiyomizu-dera (清水寺?) fait référence à un complexe de temples bouddhiques et shintoïstes mais est principalement utilisé pour un seul : l'Otowa-san Kiyomizu-dera (音羽山清水寺?) à l'est de Kyoto, qui est l'un des endroits les plus célèbres de la ville. Il a été enregistré au patrimoine mondial culturel de l'UNESCO en 1994.

    Le Kiyomizu-dera trouve ses origines en 798, vers la fin de l'époque Nara ; selon la tradition, il aurait été construit parSakanoue no Tamuramaro. Les édifices actuels datent de 1633; ils ont été reconstruits par Iemitsu Tokugawa2. Le temple tient son nom de la chute d'eau qui se trouve à l'intérieur de son enceinte, eau provenant des collines environnantes, kiyoi mizu (清い水?) signifiant eau pure ou eau de source.

    Le bâtiment principal du Kiyomizu-dera est célèbre pour sa plateforme, soutenue par des centaines de piliers, à flanc de colline et qui donne une vue impressionnante de Kyoto. Il y a aussi une pagode à trois étages et d'autres structures classées.

    Le complexe contient de nombreux autres temples dont l'un des plus connus est le Jishu-jinja (shinto), dédié à Okuninushino-Mikoto, un dieu de l'amour et des « bonnes rencontres ». À l'intérieur du Jishu-jinja se trouvent deux « pierres d'amour » placées à dix-huit mètres l'une de l'autre, distance que les visiteurs célibataires essaient de franchir les yeux fermés. L'accomplissement de ce trajet est vu comme un présage de future rencontre amoureuse. On peut être aidé pour réaliser le parcours, mais alors cela signifie qu'un intermédiaire sera nécessaire pour rencontrer l'âme sœur. Le premier jour de chaque mois, on y célèbre une cérémonie pour le bon amour.

    Le sanctuaire apparaît dans le film Mémoires d'une geisha de Rob Marshall sorti en 2005.

    En contrebas du bâtiment principal se trouve la chute d'eau Otowa-no-taki, d'où trois canaux plongent dans une mare. Les visiteurs du temple boivent de cette eau dans des coupelles en fer, eau qui aurait des propriétés thérapeutiques. Il est dit que boire de l'eau des trois canaux confère santé, longévité et succès dans les études.

    L'expression japonaise « se jeter du Kiyomizu-dera » (清水の舞台から飛び降りる, Kiyomizu no butai kara tobioriru?) est l'équivalent de l'expression française « se jeter à l'eau ». Cette expression a pour origine une tradition de l'époque d'Edo qui prétendait que si une personne survivait à un saut depuis la plateforme du temple, son vœu se réaliserait. Durant l'époque d'Edo, 234 sauts ont été comptabilisés avec un taux de survie de 85,4 %. Le saut ne fait, en effet, que quinze mètres, et une importante végétation en contrebas de la plateforme peut amortir le pèlerin. La pratique a depuis été interdite.

    Et ce n'est toujours pas fini, retour au centre avec la visite du quartier Gion.

    Une des curiosités du Japon : les sacs de nœuds électriques. Ce qui jure avec leur recherche de la perfection, de la propreté, de l'organisation. Peut-être ce type d'installation serait préférable au système enterré en cas de séisme ?

    Dans le cœur de Kyoto, à quelques minutes de la gare à peine en transports, Gion (prononcez "gui-on'" et non "jion") est l'un des plus fameux quartiers historiques de l'ancienne capitale. Il s'avère très apprécié des touristes en particulier car on peut y croiser relativement fréquemment des Geisha (en l'occurrence, on les appelle plutôt des Geiko ou des Maiko).

    On ne verra pas de geishas mais un grand nombre de jeunes filles et de femmes portant des yukata.

    Les maisons ont été construites de cette manière à cause des impôts fonciers qui se basaient sur la longueur des façades de rue.
    De ce fait les maisons étaient construites avec une petite façade mais une grande profondeur pour éviter d’avoir à payer trop de taxes.

    Journée bien remplie, l'heure de rentrer.

     

    « Château NijoKanazawa 1 »

  • Commentaires

    1
    JJ
    Vendredi 29 Juillet 2016 à 00:36
    2
    Vendredi 29 Juillet 2016 à 00:58

    Merci !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :