• Vitra et Allschwil

     

    Aujourd'hui direction Weil am Rhein en Allemagne pour une visite du Vitra campus. On peut y découvrir les ouvrages de célèbres architectes comme Frank Gehry, Tadao Ando ou Zaha Hadid. 

    Dans le Schaudepot (en brique rouge), on trouve la collection du Vitra Design Museum, avec plus de 400 pièces majeures du design mobilier moderne, de 1800 à nos jours.

    La collection du Vitra Design Museum fait partie des plus importantes collections de design mobilier à l'échelle mondiale. Elle compte près de 7 000 meubles, plus d'un millier de luminaires, de nombreuses archives ainsi que les fonds de designers célèbres comme Charles & Ray Eames, Verner Panton et Alexander Girard.

    Un vrai siège d'avocat...

     

     

     

    Tirant les enseignements de l'incendie de 1981, Vitra décide de construire sa propre caserne de pompiers. La conception de ce bâtiment revient à Zaha Hadid. Ne pouvant toutefois prendre en charge que les premiers secours sans remplacer les services publics des pompiers, la caserne sera mise hors service quelques années plus tard. Depuis, le bâtiment accueille des manifestations ou expositions du Vitra Design Museum. 

    La Caserne de pompiers est le premier bâtiment complet construit par Zaha Hadid. Elle se compose de pièces destinées à accueillir les véhicules des pompiers, de douches et de vestiaires ainsi que d'une salle de réunion avec coin cuisine. La Caserne de pompiers est une sculpture en béton coulée sur place qui, telle une explosion figée, contraste avec l’ordonnancement à angles droits des halls voisins. Les visiteurs remarqueront dans le bâtiment les espaces inhabituels créés par l'absence de couleurs et d'angles droits.

    La promenade Álvaro Siza est un chemin bordé de haies de charmes qui longe le côté ouest du hall de production Siza et relie la VitraHaus et la Caserne de pompiers de Zaha Hadid. Elle est conçue comme un chemin en différentes stations : ses « épisodes » offrent des points de vue multiples sur l’architecture et la nature. Entre autres une zone de repos en forme de S entourée de haies, la Vitra Tour-Toboggan de Carsten Höller et un double espace à l’aspect archaïque où s’entremêlent murs de granite et de briques.

    La Vitra Tour-Toboggan de l’artiste allemand Carsten Höller, haute de 30,7 mètres, est à la fois une tour panoramique, un toboggan et une œuvre d’art. Elle est formée de trois piliers d’acier inclinés qui se rejoignent et à l’intersection desquels se trouve une horloge pivotante de six mètres de diamètre. Cette construction est desservie par un escalier à double volée avec paliers intermédiaires intégré verticalement aux piliers. Á 17 mètres de hauteur se trouve une plate-forme panoramique qui offre une vue d’ensemble du Campus et des environs. La plate-forme est le point de départ du toboggan tubulaire qui déroule ses courbes sur 38 mètres.

    A la VitraHaus, le magasin phare de la collection Home de Vitra on peut assistez à la fabrication artisanale de l'Eames Lounge Chair, peut-être le vôtre si vous le commandez à la VitraHaus.

    La VitraHaus est le magasin phare de Vitra. Les meubles de la collection Home y sont présentés au gré d'aménagements recréés avec goût et créativité. Pour imaginer le concept de cette construction, les architectes Jacques Herzog et Pierre de Meuron ont ainsi choisir de reprendre la forme archétypale de la maison, avec un toit à pignon, la plus adaptée selon eux pour mettre en valeur le mobilier. Après les avoir rallongées, ils ont empilé et intriqué plusieurs de ces maisons, pour ensuite doter leur façade d'immenses baies vitrées.

    Ils ont utilisé pas moins de 12 maisons pour ériger cette construction de 15 mètres de haut semblable à un « amas de maisons » singulier, irrégulier, presque chaotique. Avec 57 mètres de longueur, 54 mètres de largeur et 21,30 mètres de hauteur, la VitraHaus dépasse tous les autres bâtiments du campus, offrant ainsi une vue imprenable non seulement sur la collection Home de Vitra, mais aussi sur le reste du site et la région. Autre particularité de la VitraHaus : sa vue de jour et sa vue de nuit. S'il est agréable en journée d'observer le paysage depuis la VitraHaus, la nuit l'intérieur du bâtiment irradie de lumière, tandis que ses propres formes s'estompent. Les espaces s'ouvrent, les façades vitrées deviennent en quelque sorte des vitrines illuminées donnant sur le Vitra Campus et sur les environs.

    L’authentique caravane Airstream, modèle Globetrotter 20‘ de 1968, a été trouvée par un camionneur découvreur dans le Nevada et transportée à Hambourg, Allemagne par bateau. Après sa restauration en 2011, elle est devenue la propriété de Vitra et fait partie du Vitra Campus. En été, elle sert de stand de vente à emporter, élargissant encore l'offre de restauration du Vitra Campus.

    La station-service dessinée par Jean Prouvé et son frère Henry fait partie des premières stations-services fabriquées en série. Construite vers 1953 pour la société Mobiloil Socony-Vacuum, elle est installée au « Relais du sanglier » en Haute-Loire. L'un des trois derniers modèles existants de cette station-service conçue en parties modulaires rejoint le Vitra Campus en 2003.

    Le bâtiment se compose d’éléments en aluminium angulaires et de tôles percées d’œils-de-bœuf. La structure porteuse et les murs se détachent clairement, le jeu de couleurs soulignant également cette dissociation. Nombre de bâtiments de Prouvé construits à partir d’éléments métalliques préfabriqués ont une statique et une forme identiques à ses tables et montrent avec quelle rigueur il intégrait le calcul des charges tectonique dans ses créations.

    A l’occasion de son 70e anniversaire, les enfants de Willy Fehlbaum, le fondateur de Vitra, lui ont offert la sculpture «Balancing Tools». Érigée sur un espace situé entre la route principale et les bâtiments de la société, elle représente un ensemble d’outils de matelassier aux dimensions gigantesques. C’est au studio de Claes Oldenburg que Rolf Fehlbaum, le directeur de Vitra, a fait la connaissance de Frank Gehry.

    TOGETHER! THE NEW ARCHITECTURE OF THE COLLECTIVE (au Vitra Design museum)

    Ensemble! La nouvelle architecture du collectif 03.06.2017 - 10.09.2017 La pénurie et les dépenses du logement augmentent continuellement. Ces dernières années, de nouvelles formes de vie et de construction collectives ont émergé dans le monde entier en réponse à ce défi. L'exposition présente les exemples les plus novateurs, illustre de nouveaux modes de vie et des formes de participation, et présente les architectes du mouvement. L'exposition attire également l'attention des prédécesseurs historiques, des établissements utopiques du dix-neuvième et début du vingtième siècles, aux projets de logement social dans les années 1920, pour protester contre les mouvements des années 1960 à 1980. Avec des œuvres de Buol & Zünd, Dorte Mandrup, Michael Maltzan et Ryue Nishizawa. 

      

    Herzog et De Meuron siege social d’Actelion Allschwil. A proximité de Bâle, construit par Herzog et de Meuron sur le principe d’empilement de volumes rectangulaires, le nouveau siège de la société de biopharmacie Actelion a été intégralement pensé en fonction d’une culture d’entreprise axée sur la communication. La structure en acier du bâtiment et les unités de bureaux des différents étages révèlent un haut degré de fonctionnalité qui s’accompagne d’une volonté de multiplier les espaces d’échanges.

    Commande directe passée en 2005 aux architectes suisses Herzog et de Meuron par le fondateur et PDG d’Actélion, Jean-Paul Clozel, le projet était d’une part de créer un bâtiment signal véhiculant les valeurs fondamentales de la société – innovation, ouverture et communication – mais aussi d’accueillir 350 salariés dédiés à des fonctions administratives comme le marketing, le contrôle de qualité, etc., en créant un lieu novateur, propice au travail et qui soit source d’inspiration.

    Le rez-de-chaussée, en forme de croix, accueille l’employé et le visiteur. Les surfaces obliques, les pentes des ailes de la croix et le plafond surélevé qui soulignent l’entrée du parking, les plantations extérieures qui se poursuivent à l’intérieur, les grandes surfaces vitrées : tout participe à la dissolution de la limite entre extérieur et intérieur et annonce le fil conducteur du bâtiment, la transparence et la communication.

    Les pentes convergent vers un point central, la réception, point de contrôle des accès aux bureaux dans les étages supérieurs. Au coin des quatre ailes de la croix se situent les fonctions annexes comme le restaurant, le café, l’auditorium de 120 places et les services. Ces fonctions ne sont pas visuellement séparées, mais se confondent avec le grand hall d’accueil qui peut accueillir jusqu’à 1000 personnes. Des matériaux simples et des meubles clairs, sans prétention, caractérisent l’image du rez-de-chaussée, ainsi que l’ensemble du bâtiment. Là où la fonction nécessite une géométrie affirmée, des rideaux déterminent des espaces fermés et offrent des protections visuelles : dans l’auditorium, le rideau inscrit l’arrondi d’un ovale dans un espace à forme irrégulière.

    Sur la croix du rez-de-chaussée s’empilent cinq niveaux de « barres » linéaires de bureaux, chacune différente de l’autre

    En repartant, un petit arrêt à Hégenheim à l'école primaire conçue par Emergence architecture.  

    « ZheravnaMusées dreyekland »

  • Commentaires

    1
    MS
    Mardi 20 Juin 2017 à 15:16

    un jour peut être... wink2

    2
    Mardi 20 Juin 2017 à 20:14

    Sur le plus haut trône, on n'est toujours assis que sur son .... 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :