• Meknès

     

    La journée était bien chargée, après Rabat, Volubilis, Moulay Idriss Zerhoun, nous voilà à Meknès. Aujourd'hui vendredi, c'est un peu compliqué, la médina est fermée. Pour gagner du temps et aller à l'essentiel, nous allons prendre la calèche pour faire le tour des principales curiosités. Nous stationnons Place Lalla Aouda derrière la Porte Bab Mansour el Aleuj et grimpons dans une calèche.

    Nous nous trouvons juste en face de la place Ladhim. La place Lahdim , en français : place de la démolition) est la plus célèbre place publique de Meknès. Elle a été aménagée entre 1672 et 1674 par le sultan Moulay Ismaïl. C'est un espace de 200m sur 90m entre le tissu ancien de la médina et la nouvelle cité impériale construite par le sultan.

    Bab Mansour : est l’une des plus belles œuvres de Moulay Ismaïl. Achevée en 1732. Les proportions de cette porte sont majestueuses. Par son arche, vous arrivez aux somptueuses constructions de la ville impériale. La porte Bab Mansour est la plus imposante du Maroc voire de l’Afrique du Nord.

    Fondée au XIe siècle par les Almoravides en tant qu'établissement militaire, Meknès devint capitale sous le règne de Moulay Ismaïl (1672-1727), fondateur de la dynastie alaouite. Il en fit une impressionnante cité de style hispano-mauresque ceinte de hautes murailles percées de portes monumentales qui montre aujourd'hui l'alliance harmonieuse des styles islamique et européen dans le Maghreb du XVIIe siècle.

    Le bassin de l'Agdal est un grand réservoir d'eau artificiel de 319m de long et 149m de large, sa profondeur dépasse 2m. Il a été édifié par Moulay Ismaïl pour irriguer les jardins de Meknès, il constitue une réserve d'eau pour la médina.

     

     

     

     

    Meknès se distingue par l'aspect gigantesque et volumineux de ses remparts dont la hauteur atteint 15 m. Elle est considérée comme un témoin exemplaire des villes fortifiées du Maghreb. Il s'agit d'un bien représentant de façon remarquablement complète la structure urbaine et architecturale d'une capitale nord-africaine du XVIIe siècle, alliant de façon harmonieuse des éléments de conception et de planification islamiques et européennes. Dotée d'un urbanisme princier, la ville historique de Meknès illustre également les spécificités de l'architecture de terre (le pisé) des villes sub-sahariennes du Maghreb. 

    Meknès est l'une des quatre villes impériales du Maroc. La médina de Meknès est classée depuis 1996 Patrimoine mondial de l'UNESCO et connait depuis lors diverses opérations de restauration des sites (murailles, portes, ruelles, places publiques…). Elle est maintenant digne des plus grandes villes méditerranéennes et arabes, du fait de sa diversité culturelle. La fameuse place Lahdim a connu, en 2007, deux opérations de restauration et rénovation ; une autre rénovation est en cours.

    A l'abri des hautes murailles défensives, percées de neuf portes monumentales, se trouvent des monuments clés, dont vingt-cinq mosquées, dix hammams, des palais, de vastes greniers à grain, des vestiges de fondouks (hôtels pour marchands) et des habitations privées, témoignages des périodes almoravide, mérinide et alaouite.

    La médina et la Casbah sont deux ensembles fortifiés par des remparts imposants qui en garantissent la protection. Elles renferment tous les éléments qui témoignent de la Valeur universelle exceptionnelle du bien (fortifications, tissu urbain, architecture de terre, bâtiments civils, militaires et cultuels, jardins). La médina constitue un ensemble compact et surpeuplé alors que la Casbah renferme de vastes terrains dégagés. La ville impériale se distingue de la médina par ses longs couloirs entre de hautes murailles aveugles, le dédale sombre de Dar el-Kbira, la richesse de Qsar el-Mhansha, l'étendue des jardins et la robustesse des tours et des bastions.

    Un petit coup d'oeil sur le golf royal derrière cette porte...

    Et déjà le retour sur la place centrale qui s'anime un peu plus. Peu de touristes ce soir là mais les habitants qui viennent passer un bon moment.

    Les plus petits font un tour en voiture radio-commandée.

    Des jeux simples pour passer un bon moment ensemble.

    Des spectacles de magie... des animaux exotiques, autruche, serpent, vautour...

    Voilà pour aujourd'hui, il reste à trouver un dîner ...

    « Béni MellalTurquie : autotour mer Noire / frontière arménienne »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :