• Lyon en janvier

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    S'il n'y a pas d'étable à Lyon, il y a des bureaux disponibles (photo de Marie)

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

     

     

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

     lyon confluence schnoebelen

    lyon confluence schnoebelen 

    lyon confluence schnoebelen

    lyon confluence schnoebelen

    lyon confluence schnoebelen

    lyon confluence schnoebelen

    lyon confluence schnoebelen

    confluence lyon schnoebelen 

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

    lyon schnoebelen

     

     

     

    « O/ Le Hartmannswillerkopf ou HWK »

  • Commentaires

    1
    MS
    Mardi 28 Janvier 2014 à 12:12
    Tiens ça a l'air sympa Lyon, il faudrait que j'aille y fait un tour!
    2
    Mardi 28 Janvier 2014 à 13:00

    Le territoire situé à la confluence du Rhône et de la Saône a longtemps accueilli des activités industrielles et logistiques jugées indignes d’un centre-ville. Leur disparition progressive a libéré un trésor urbain pour Lyon : 150 hectares à reconquérir au cœur de l’agglomération. Les choix architecturaux sont audacieux et superbes !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :