• Le lac de Tibériade et le Mont des Béatitudes

    Après Nazareth, nous filons plus à l'est vers le lac de Tibériade. Il n'est plus question d'en faire le tour, ça bouchonne beaucoup...

    Prochain arrêt : Capharnaüm;  un village de pêcheurs de l'ancienne province de Galilée, sur la rive nord-ouest du lac de Tibériade (ou lac de Génézareth, ou mer de Galilée) au nord de l'État d'Israël. Sous la dynastie des Hasmonéens, ce village faisait de 6 à 10 hectares et sa population avoisinait les 1 700 personnes.

    Une église byzantine est construite sur (vraiment au-dessus) les restes de ce qui est appelé « la maison de saint Pierre », dont on remarque encore les vestiges.

    Capharnaüm est citée seize fois dans les évangiles, ce qui en fait le lieu le plus cité après Jérusalem : « Lorsque Jésus entendit que Jean avait été jeté en prison, il revint en Galilée. En quittant Nazareth, il se rendit à Capharnaüm, situé à proximité du lac, dans la région de Zabulon et de Naphtali et il y séjourna (Matthieu 4 : 12-13) », se fixant dans la maison de saint Pierre à partir duquel il rayonne durant son ministère. 

    La journée se termine, il est temps de passer au mont des Béatitudes, situé à 5mn.

    Le mont des Béatitudes est une colline située au Nord d'Israël, dans l'ancienne province de Galilée. Jésus y aurait prononcé le Sermon sur la montagne.

    Son altitude négative (environ 25 mètres sous le niveau de la mer, près de 200 mètres au-dessus du lac de Tibériade) en fait un des plus bas sommets émergés du monde.

    Une église byzantine a été édifiée non loin du mont vers le IVe siècle, et demeura fréquentée jusqu'au VIIe siècle. Les ruines d'une citerne et d'un monastère sont toujours visibles. La chapelle catholique franciscaine actuelle est construite en 1938 par l'Italie, d'après les plans de l'architecte Antonio Barluzzi. Le pape Jean-Paul II y a célébré une messe en mars 2000. Le pèlerinage du chemin de Jésus passe par le mont avant de rejoindre d'autres sites que ce dernier aurait fréquentés durant sa vie.

    L’Évangile : Le sermon sur la montagne (Matthieu 5,1-12)

    Quand Jésus vit la foule, il gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent. Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait : « Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux ! Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise ! Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés ! Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés ! Heureux les miséricordieux : ils obtiendront miséricorde ! Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu ! Heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu ! Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux ! Heureux serez-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! C’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés. »

     

    Il se fait tard et il faut encore rentrer sur Haïfa...heureux de cette journée bien remplie...

    « NazarethTel Aviv »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :