• C'est dimanche, le soleil est radieux, il faut en profiter pour visiter Alberobello. Il est impossible de rentrer dans les ruelles avec l'auto mais plusieurs parkings attendent les visiteurs.

    Les bistrots sont pris d'assaut comme les 2 rues principales et la place. Ailleurs, on s'y promène calmement. 

    29 ans plus tard, le village a changé. Le classement UNESCO a dopé le tourisme... Tout est blanchi et propret...

    Alberobello possède la particularité d'avoir des maisons faites de pierres sèches (sans mortier) et au toit en forme de cône couvert de lauses calcaires, notamment celles extraites lors du creusement de la citerne afférente à chaque nouveau trullo. Elles ont pour nom trulli (au singulier trullo) en italien mais casedde (au singulier casedda) en dialecte local.

    L’eau est collectée au moyen d’avant-toits saillants et guidée, par l’intermédiaire de pierres creusées en gouttière, vers une citerne sous la maison. D’étroits escaliers en pierre permettent d’accéder aux toits.

    On en compte environ 1 500 dans les quartiers Monti et Aia Piccola, tous deux classés au patrimoine mondial de l'UNESCO. Elles font la renommée de ce centre urbain unique au monde. Le quartier Monti (des Monts) est le plus touristique de la ville. Les nombreux trulli bordant ses ruelles pentues sont pour la plupart convertis en boutiques de souvenirs et de produits artisanaux. 

    En 2007, 30% des trulli avaient une finalité commerciale (essentiellement comme hébergement touristique), 40% étaient abandonnés et 30% étaient utilisés à des fins résidentielles (surtout dans le rione d’Aia Piccola). À cette époque, il a été admis que l’utilisation résidentielle allait continuer à décliner. Les menaces potentielles pour l’authenticité du bien sont l’abandon des trulli, les coûts associés à une réutilisation adaptive des trulli abandonnés, une certaine indifférence à l’égard des règlements de construction (notamment vis-à-vis des portes et fenêtres) et l’impact du tourisme (et en particulier le nombre de visiteurs en haute saison et son impact sur l’expérience des visiteurs).

    Malgré les menaces que développement urbain et activité touristique en hausse font peser sur le bien, ce dernier conserve un niveau élevé d’authenticité et de crédibilité vis-à-vis de l’expression de sa valeur universelle exceptionnelle.

    Le second quartier ne compte ni boutiques ni restaurants et n'accueille donc pas de touristes. Le quartier Aia Piccola (la petite aire), sert encore de quartier d'habitation et échappe à l'activité commerciale liée au tourisme de masse.

    Quelques trulli sont transformés en chambres d'hôtes.

    Un petit tour dans la campagne environnante.


    votre commentaire
  • Vendredi 18 septembre

    vol EZS 1237 départ à 9h55 à Basel et arrivée à Brindisi à 11h55

    route vers Gallipoli 1h / 86 km

    Gallipoli, la "ville belle" conquise par les Romains en 265 avant J.C. est aujourd'hui un charmant port de pêche de la péninsule Salentine. Après la chute de Tarente, Gallipoli entra dans le circuit de la Via Appia qui reliait Rome à Brindisi. Découverte de la forteresse du XIIIe d'origine angevine. Promenade au fil des ruelles typiques du centre historique, situé sur une île. Découverte de la cathédrale

    Nuit

    du 18 au 19

    Gallipoli

    Miramare Hotel Via Lunik, Gallipoli, 73014, Tél. +390833209091

     

    pouilles italie autotour

     

    Samedi 19 sept

    Gallipoli / Galatina / Lecce / Otrante / Santa Maria di Leuca / Gallipoli 190km

     

     

    À Lecce, passez la journée à admirer les joyaux de l'art baroque avec la basilica Santa di Croce, la piazza del Duomo, la Porta Napoli ou le palazzo Marrese

    Visiter Lecce, dans le Sud des Pouilles, en Italie, c’est partir à la découverte de la ville baroque par excellence. A un tel point, qu’elle a même inventé son propre style, tout en élégance et raffinement, « le Barocco Leccese ». 

    Surnommée la « Florence du Sud », Lecce doit sa popularité à son extrême richesse en monuments historiques. A chaque coin de rue, vous attendent des palais et des églises. Tous construits avec la même pierre, la « pierre de Lecce « , un calcaire très tendre permettant de sculpter la pierre à volonté, la ville est très harmonieuse et particulièrement agréable à visiter à pied.

    ·        De la Piazza del Duomo à la Basilique Santa Croce, elle possède de nombreux lieux d’intérêts à ne pas manquer. Commencez votre visite de la ville par la Piazza Sant’Oronzo et l’amphithéâtre romain

    ·        Dirigez vous ensuite vers la Piazza Del Duomo pour admirer la cathédrale et les autres monuments historiques de la place

    ·        Finissez la matinée par visiter la Basilique de Santa Croce

    ·        Après-midi tranquille de promenade dans le centre historique à la découverte des palais et des églises baroques de Lecce

     Cap pour Otranto, port de pêche situé à l'extrême sud du "talon" de la botte italienne et dernier bastion byzantin face aux Lombards et aux Normands, Otranto est bordé par les eaux limpides de la mer Adriatique et de la mer Ionienne, où alternent hauts rochers et plages de sable. Son château Aragonese, construit en 1578 et La cathédrale de l’Annunziata construite sur les ruines romaines pour admirer l’arbre de la vie, mosaïque qui vous laissera sans mots...

    Puis direction Santa Maria di Leuca, le point de rencontre entre deux mers : l'Adriatique et Ionienne.

    Nuit

    du 19 au 20

    Gallipoli

     Dimanche 20

    Gallipoli / Lido Azzurro  1h40 / 145 km

    Lido Azzuro / Alberobello 1h36 99km

    Les quartiers à visiter à Alberobello (Unesco lien)

    Alberobello est aujourd’hui constitué de plus de 1 600 trulli répartis en 2 quartiers à visiter:

    ·        Le quartier de Monti: c’est le quartier touristique principal d’Alberobello. Tout le monde s’y presse pour admirer les trulli. Dans le quartier, la majorité d’entre eux ont été reconverti en boutiques de souvenirs ou d’artisanat local, en restaurants et bien sur, en hôtels ou chambres d’hôtes pour vivre l’expérience unique de dormir dans un trullo. 

    ·        Le quartier Aia Piccola: un quartier beaucoup plus authentique d’Alberobello car certains des trulli sont encore habités. Beaucoup moins commercial, encore épargné par le tourisme de masse, il offre une vision moins aseptisée du passé. Environ 1/3 des trulli d’Alberobello sont aujourd’hui habités, 1/3 est reconverti à « l’usage touristique » et le derniers tiers est malheureusement abandonné.

     

    ·        l’église San Antonio également surnommée l’église des trulli. Construite en 1926, son architecture représente un trullo géant, ce qui est assez surprenant. Une église unique au monde à voir dans la Vallée d’Itria.

            

     

     

    Nuit

    du 20 au 21

    Lido Azzuro

    Best Western Hotel Ara Solis Via Calata Penna Dritta 2 Localita Lido Azzurro Taranto, 74100, Tél. +39 099 4710809

     

    pouilles italie autotour

     

    Lundi 21

    Lido Azzuro / Matera / 

    Cap pour la région de Basilicata et les habitations troglodytiques de MateraUnesco (lien). La splendide cathédrale de la ville nous plonge dans la tranquillité intemporelle de Sasso Barisano et Sasso Caveoso. Classés au patrimoine mondial de l'Unesco, le décor biblique des "Sassi di Matera" inspira Carlo Levi pour "Le Christ s'est arrêté à Eboli", Pier Paolo Pasolini pour "L'Évangile selon saint Matthieu", Mel Gibson pour "La Passion du Christ"... La ville fut le récent lieu de tournage du remake de Ben Hur. Visite des anciennes maisons byzantines et bénédictines. Matera est un parfait exemple d’habitations troglodytiques creusées dans le calcaire de la région, et ce depuis le paléolithique. Admirez-y notamment les fresques des églises rupestres. Alors que visiter à Matera ? Voici les 11 choses à ne pas manquer

    1) Le Duomo ou Cathédrale de Matera: Construite en 1230, la cathédrale a été entièrement rénovée récemment dans le cadre de l’élection de la ville en tant que capitale européenne de la culture en 2019. Sa façade extérieure est plutôt sobre, typique du style roman des Pouilles.

     

    2) L’église de San Pietro Caveoso construite pile au bord du ravin de Matera et qui offre un beau panorama

    3) L’église rupestre della Madonna de Idris, creusée dans la roche, elle surplombe le ravin de Matera

     

     

     

    8) L’église Saint François d’Assise située sur la place du même nom

    9) Le monastère di Sant’Agostino

     

     

    Le canyon des Pouilles :point de vue

     

    Puis cap pour la visite d'Altamura, ville historique au coeur des Pouilles, connu pour son pain au blé dur et sa forme particulière, mais avant tout pour sa cathédrale construite entre 1232 et 1242 par Frédéric II de Souabe en hommage à la vierge. La façade, dominée par ses deux tours, possède un portail qui date du XIVe siècle et est sculptée avec des scènes du Nouveau Testament, tandis que la rosace date du XVIe siècle.

     

     

     

    Nuit

    du 21 au 22

    Lido Azzuro

    Mardi 22

    Le dolomiti lucane

     

     

     

     

    Du 22 au 23

    Lido Azzurro

     

    Mercredi 23

    Lido Azzurro /  Castel del Monte / Trani / Monfredonia

    Situé à environ 1h10 en voiture de Matera, le château est également classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Construit au XII ème siècle au sommet d’une colline, il est aujourd’hui perdu en pleine campagne. Le site vaut le détour pour admirer son architecture aux formes parfaites.

    Castel del Monte avec la visite du mystérieux château de Frédéric II, dernier empereur romain. Perché sur une colline des Murge, le château construit au XIIIe siècle, parfait exemple d'architecture médiévale classé au patrimoine mondial de l'Unesco, se distingue par son emplacement altier, la rigueur mathématique et astronomique de son plan et son inspiration mêlant gothique cistercien, antiquité classique et influences orientales.

    Vous pouvez également visiter l’intérieur pour une dizaine d’euros mais il n’y a pas grand chose à voir. L’extérieur vous impressionnera beaucoup plus!

    Cap pour Trani où vous aurez l'occasion d'admirer des panoramas côtiers de toute beauté. Nous vous conseillons de visiter cette ancienne ville maritime entourée de maisons blanches et son centre historique riche en palais et églises la plupart de style roman. Son bijou : la lumineuse cathédrale de pierre blanche, qui contraste avec le bleu azur de la mer.

    Nuit

    du 23 au 24

    Manfredonia

    Jeudi 24

     

     

     Monte Sant’Angelo.Unesco (lien)

    Le village est perché à 800 m d’altitude et accessible par une longue route très sinueuse mais qui offre de superbes panoramas sur tout le parc national. C’est un des plus anciens et importants centre religieux du Gargano.

    C’est d’ici que partait la Via dei Longobardi, une voie sacrée allant d’Espagne à Jérusalem qui servait à relier les sanctuaires religieux. De nombreux pèlerins l’ont emprunté au cours des siècles. Monte S.Angelo siège du Parc National du Gargano, connu pour le sanctuaire de l'Archange Saint Michel (inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO), une destination des pèlerins chrétiens depuis le VIe siècle construit au XIIIe siècle par Charles Ier d'Anjou. Les portes de bronze du portail datent de 1076, et dépeint des scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament. Son Château représentant dix siècles d'histoire qui témoigne de la succession des peuples, des dominations et des divers styles architecturaux.

    Le lieu à voir absolument à Monte Sant Angelo est le sanctuaire de l’Archange Saint-Michel. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, la grotte aurait été consacrée à la demande du Saint lui-même qui souhaitait qu’un lieu de culte y soit construit. La grotte deviendra alors un lieu de pèlerinage pour de nombreux chrétiens. 

    Le sanctuaire est situé dans le quartier du Rione Junno, le plus ancien de Monte Sant Angelo. Promenez-vous dans les ruelles et observer ses maisons entassées les unes sur les autres et reliées par des escaliers.

    En plus de la grotte, vous pourrez également vous rendre au château normand-souabe pour bénéficier d’un panorama extraordinaire sur tout le Gargano jusqu’au Golfe de Manfredonia. Bon je préfère tout de même vous prévenir, vu la situation du village, il peut arriver que la vue soit un peu bouchée par la brume.

    A voir également à Monte Sant Angelo:

    ·        l’église de Santa Maria Maggiore

    ·        le musée des arts et traditions populaires du Gargano

    ·        le baptistère de San Giovanni in Tumba, également connu sous le nom de « Tombeau des Rothari ». 

      

    Fondée au XIe siècle par les pèlerins qui se dirigeaient à la Grotte de l’ Archange-Saint-Michel, la ville de San Giovanni Rotondo, dans les Pouilles, est connue dans le monde entier comme la ville où vit Padre Pio de Pietrelcina, le capucin des miracles, devenu Saint en 2002.

    Il institua un Sanctuaire à côté de l’ancienne église conventuelle de Santa Maria delle Grazie (Sainte Marie des Grâces), où se trouve également le grand Sanctuaire  inauguré le 1er juillet 2004 qui a été conçu par le célèbre architecte Renzo Piano.

    Vieste

    La jolie ville de Vieste, c’est le site touristique incontournable lors d’un circuit dans les Pouilles et d’une visite du Gargano, Vieste fondée par les dauniens à la fin de l'âge de Bronze. Le charme de la ville réside par la présence de la mer et de ses plages sublimes. Visite de Punta San Francesco, centre historique de Vieste. En pente, typiquement médiéval, ce quartier est caractérisé par des ruelles de charme, des arcs et de nombreux escaliers. Dans cette ancienne partie de Vieste se trouvent aussi les plus belles oeuvres d'art de la ville

    Situé à l’Est du promontoire du Gargano, Vieste est souvent privilégiée comme point de départ pour visiter le parc. Les nombreux lieux d’intérêt que je mentionne dans cet article, sont en effet, facilement accessibles en voiture depuis la ville. C’est donc le lieu idéal pour rayonner dans le parc national du Gargano.

    Vieste est réputée pour son centre historique et ses charmantes ruelles où il fait bon se promener. Vous y trouverez des petites boutiques artisanales ainsi que des cafés et des restaurants. Surplombant la mer, la vieille ville offre de beaux panoramas sur la côte.

    Lors de votre visite, les 2 édifices historiques à ne pas manquer sont le château construit par Frédérick II et la cathédrale, dédiée à Sainte Marie de l’Assomption. Si vous visitez Vieste en famille, vous pouvez également emmener vos enfants au Musée Malagologico. Petit mais très intéressant, il présente plus de 10 000 coquillages, coraux et fossiles. Il serait dommage de s’en priver, l’entrée est gratuite. 

    Mais l’emblème de Vieste, reste le fameux Pizzomunno. Cet immense rocher de 25 mètres de haut est situé à l’entrée de la ville, sur la plage principale. Très photogénique avec la vieille ville en arrière plan, il se retrouve sur toutes les cartes postales du Gargano !

    Selon la légende, Pizzomunno était un beau jeune homme très épris de sa belle Cristalda. Les sirènes étant très jalouses du bonheur du couple et n’arrivant pas à séduire Pizzomunno, enlevèrent Cristalda pour la séquestrer au fond de la mer. Ne parvenant pas à la retrouver, fou de chagrin, Pizzumunno se changea en rocher pétrifié ! Petite lueur au cœur de la tragédie, tous les 100 ans, les amoureux ont droit à une nuit pour eux.

       

    Nuit

     du 24 au 25

    Manfredonia

     

     

    pouilles italie basilicate

    Vendredi 25 septembre

    Vol EZS1238 Brindisi à 12h30 et arrivée à Basel à 14h35

     


    votre commentaire
  • Arrivés à Brindisi, nous récupérons notre cinquecento pour cette semaine italienne. Depuis Brindisi, nous gagnons Gallipoli dans le Salento. Le pays des oliviers.

     

    Les valises posées sur le Lido Conchiglie, nous allons voir la ville de Gallipoli. 

    Le lendemain, direction Lecce. Visiter Lecce, c’est partir à la découverte de la ville baroque par excellence. A un tel point, qu’elle a même inventé son propre style, tout en élégance et raffinement, « le Barocco Leccese ». 

    Surnommée la « Florence du Sud », Lecce doit sa popularité à son extrême richesse en monuments historiques. A chaque coin de rue, vous attendent des palais et des églises. Tous construits avec la même pierre, la « pierre de Lecce « , un calcaire très tendre permettant de sculpter la pierre à volonté, la ville est très harmonieuse et particulièrement agréable à visiter à pied. 


    Après Lecce, direction Otrante. On passe dans la cathédrale. Sur une longueur de 54 m et une largeur de 28 m, se trouve au sol une mosaïque conçue comme un immense livre. Elle est l'œuvre du moine Pantaleone en 1166. Elle illustre des légendes ainsi que la vie quotidienne menée par les saints, en s'inspirant des textes évangéliques, de la tradition orale et des superstitions. Il a fallu près de 600 000 tesselles pour aboutir à ce chef-d'œuvre. Une partie de cette mosaïque représente l'« ascension d'Alexandre » qui s'inspire du Roman d'Alexandre.

    Dans le bas-côté droit, dans sept grandes armoires et l'abside, sont conservés les ossements des Saints martyrs d'Otrante. Ce sont les restes de près de huit cents personnes massacrées par les Turcs sur la colline de Minerve, le 14 août 1480, pour avoir refusé de renoncer à leur foi chrétienne. Otrante, pour ce glorieux événement, est aussi appelée la « ville-martyre ». Certaines de ces reliques sont vénérées dans l'église Sainte-Catherine à Formiello de Naples.

    Ensuite direction la pointe du Salento, en longeant la côte. Ici, la mer Adriatique rencontre la mer Ionienne.

    Petit arrêt à Santa Cesarea Terme.

    Puis dîner au pied des vagues. 

    Le lendemain, direction Lido Azzuro près de Tarente. Passage à Santa Maria al Bagno (la bien nommée).

    Petit arrêt pour admirer ce beau champ. Le propriétaire présent ce matin, nous invite à entrer. Il en est fier car ils ne sont pas malades. La pointe du Salento est affectée par la Xylella, la peste des oliviers qui détruit en totalité ces arbres centenaires; on parle de plus d'un million d'arbres touchés. Des centaines de hectares présentent un triste spectacle de désolation, de troncs manchots, de feuillages calcinés car la maladie bloque la capacité de la plante à absorber l'eau. 

    Le propriétaire possède aussi d'admirables oliviers aux troncs doubles. La force du vent dit-il. 

     


    votre commentaire
  • La journée se termine, un bel arc en ciel nous indique le chemin à suivre. Demain, ce sera là-haut, au Monte Sant' Angelo. On aperçoit les premières maisons de cette pieuse ville.

    Il Santuario di San Michele Arcangelo, construit en 493 après JC par les Lombards sur la grotte où, selon la légende, les apparitions du saint avaient lieu (490, 492 et 493 après JC), est le plus célèbre sanctuaire de l’Ouest Latin dédié à l’Archange Michael. Destination de pèlerinage depuis 15 siècles et un arrêt obligatoire pour les croisés, qui demandaient au Saint la force pour affronter le voyage en Terre Sainte, le Sanctuaire a été visité également par Saint François d’Assise. Depuis 2011, le sanctuaire est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco et il fait partie de la liste du patrimoine culturel le plus influent du monde, World Heritage List. La Grotte Sacrée de Saint Michel Archange de Monte Sant’Angelo est également le seul italien dans les « top 10” des grottes sacrées du monde, sélectionnées en 2014 par le National Geographic. A l’intérieur du Sanctuaire, vous pouvez également visiter le Musée Lapidaire, les cryptes qui témoignent de l’ancien passage à la Grotte de Saint Michael et dans lequel sont conservées les œuvres de différentes époques trouvés dans le sanctuaire, et le Musée Devotional, qui recueille les dons donnés par des pèlerins comme un signe de la foi.

    Le sanctuaire de Monte Gargano (en italien : Santuario di Monte Sant'Angelo sul Gargano), parfois appelé tout simplement Monte Gargano, est un sanctuaire catholique sur le mont Gargano en Italie. Il se situe plus précisément dans la commune de Monte Sant'Angelo dans la province de Foggia, dans les Pouilles. La tradition catholique de l'apparition de l'archange au Gargano est décrite dans le Bréviaire romain du 8 mai, ainsi que dans la Légende dorée (Legenda Aurea), recueil de légendes chrétiennes compilé par Jacques de Voragine entre 1260 et 1275.

    Selon cette tradition, vers l'an 490, l'archange Michel est apparu à plusieurs reprises à l'évêque de Sipontum près d'une grotte, demandant que la grotte soit consacrée au culte chrétien et promettant la protection de la ville voisine de Sipontum des envahisseurs païens. Ce sont les premières apparitions de l'archange Michel en Europe occidentale.

    Il est le plus ancien sanctuaire en Europe de l'Ouest à être consacré à l'archange Michel et a été un important lieu de pèlerinage depuis le Moyen Âge. Le site historique et ses environs sont protégés par le parc national du Gargano et, depuis 2011, il est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco au sein du bien intitulé « Les Lombards en Italie. Lieux de pouvoir (568-774 après J.-C.) ». La place des Lombards et de leur héritage dans la structuration spirituelle et culturelle de la chrétienté médiévale européenne est très importante. Ils ont considérablement renforcé le mouvement monastique et contribué à l'instauration d'un lieu précurseur des grands pèlerinages, à Monte Sant'Angelo, avec la diffusion du culte de saint Michel. Ils ont également joué un rôle important dans la transmission des travaux littéraires, techniques, architecturaux, scientifiques, historiques et juridiques de l'Antiquité au monde européen naissant.

    La messe est finie nous retournons voir la grotte de plus près.

    Ensuite, visite de la petite ville, plus calme et paisible que d'habitude....

    Derrière un parvis, le sanctuaire présente un portique de deux arcs gothiques. Le droit réalisé en 1395 par l'architecte local Simone. Celui de gauche est une reconstruction de 1865. Du portique un escalier mène à la basse nef voûtée. La grotte est accessible à partir d'un portail roman, appelé le Portale del Toro (« Porte du Taureau »). Les portes, en bronze, ont été faites à Constantinople en 1076, et sont le don d'un noble d'Amalfi. Elles sont divisées en 24 panneaux dépeignant des récits des anges de l'Ancien et du Nouveau Testament.

    Et maintenant direction Vieste, en traversant la forêt Umbra. La Forêt Umbra est une réserve naturelle de la péninsule du Gargano. Elle est est ancienne, c'est l'une des rares forêts primaires d'Italie.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique