• Lectures

     

       

    Comment ne pas penser à cette œuvre en plein été ?

    Mon préféré des 3 Giono.

    Même si vous ne partagez pas les idées de N.Sarkozy ou n'aimez pas son style hyper-actif, on peut lire son livre  "Passions". Franco, il parle de ses rapports avec toutes les personnalités croisées au court de son existence. Il revient aussi sur toutes les affaires endurées. Il en ressort, un portrait d'un homme sympathique et franc...

    Merci JC !

     Nous poursuivons sur le thème de la Provence avec ce classique. Même si on connaît l'histoire, le récit est plaisant à lire. L'écriture est simple et agréable. 
       

    « Un vieil homme solitaire est retrouvé mort dans son lit. Il semble avoir été étouffé sous son oreiller. Dans ses tiroirs, des coupures de presse sur la découverte du corps d’une jeune couturière dans le passage des Ombres en 1944, pendant l’occupation américaine. Pourquoi cet ancien crime refait-il surface après tout ce temps ? La police a-t-elle arrêté un innocent ?Soixante ans plus tard, l’ex-inspecteur Konrad décide de mener une double enquête.
    Ce n'est pas le meilleur des Indridason, l'enquête se traîne et Konrad est peu attachant (je préfère le commissaire Erlendur dans les autres polars).

     Bon, pour ce petit séjour à Manosque, il faut relire Giono bien sûr. J'hésite encore un peu, regain, le hussard, que ma joie demeure ... ?
    Classement trouvé ici. 

    Je commence par Regain. Il y a un monde avec l'écriture de 1930, c'est assez déroutant; d'autant que les mots, les expressions se rapportent à une vie rurale oubliée.  Un texte un peu abscons pour un lecteur de 2020...

    ici, la recherche du bonheur pour un groupe de fermiers pauvres et malheureux guidés par un "illuminé". La solution : Travailler moins pour être plus heureux. Diminuer le rôle et le pouvoir de l'argent pour être disponible pour aller vers les autres.
    On peut toujours rêver...

    Lire aussi ici 

       
    Cet opus est consacré aux témoignages des soldats. Les soldats alliés ou français et notamment, ceux de la "coloniale".  Les uns et les autres méritent toute notre considération, notre estime, notre respect ! Les lettres à Elise m'ont  donné envie de relire Les tilleuls de Lautenbach, 40 ans plus tard...un autre monde.... On continue par la revue de l'outre forêt (nord de l'Alsace) avec ce numéro consacré à la construction de la ligne Maginot; tous les détails de la mise en oeuvre, des milliers de tonnes de fer et de béton pour ces abris... Il me reste à retourner voir ces œuvres parfois impressionnantes (Schoenenbourg est spectaculaire)  

    On oublie souvent que la libération ne s'est pas faite en un seul jour; que la campagne d'Alsace a été longue et difficile; que chaque village a été gagné rue après rue. On oublie aussi que cette campagne a dévasté de nombreuses maisons et que de nombreux civils sont morts à ce moment là. On trouve dans cette revue les témoignages des habitants de Hatten qui racontent ces moments passés dans le froid, dans les caves, sous les feux des 2 parties, dans la peur...Il était important de recueillir ces voix pour ne pas oublier. 

    Merci Gene

    Cette guerre est depuis longtemps oubliée, occultée par les 2 suivantes, elle a pourtant changé considérablement le sort de notre région. Grâce à "Lettres à Elise" nous pouvons suivre cette campagne militaire grâce aux lettres des soldats prussiens. On y trouve leurs observations, leurs états d'esprit vis à vis des fiers français, leurs épreuves...

    Il y a bien sûr les mots qui racontent la peur, la faim, la fatigue, les morts mais on est est étonné par l'entrain de ces hommes, leur état d'esprit, cela paraît presque ordinaire. Le contraste est saisissant avec le récit de D. Richert (voir plus bas). La brièveté de cette guerre, la durée de ces combats ne sont au final guère comparables avec les événements de la 1ère et de la 2e guerre mondiale.

    Serge, la soixantaine, a tout ce dont peut rêver un homme : une belle situation, une femme jeune et jolie, deux beaux enfants. Pourquoi s’éprend-il soudain de Suzanne, une accordeuse de piano d’apparence ordinaire, mariée elle aussi, et qui n’est a priori pas son genre ? 
     
    Quand le textile français périclite, les syndicats s'acharnent, les banques quittent le navire et les responsables politiques ont une vision étriquée de la sphère économique. La justice (de gauche) n'apprécie guère les patrons et ne se montre guère efficace. Le résultat de ce lynchage collectif est évident et aboutit au démembrement de cet ensemble industriel (avec au passage, un dépeçage de l'outil au profit de certains). Le récit d'Arlette Schlumpf est d'apporter un éclairage de l'intérieur. C'est juste une histoire incroyable, un gâchis incommensurable qui montre la bêtise, l'incompétence, l'immoralité de certains. Belle  mise au point, même 30 ans après l'affaire.

     Vargas connaît bien ses personnages qui déploient ici toute leur personnalité. Elle connaît leurs manières de fonctionner, leurs élans, leurs faiblesses.

    Un des meilleurs Adamberg certainement...

    Absolument superbe ! Une très belle écriture pour une histoire incroyable : Il n’a pas de nom. Il ne parle pas. Le garçon est un être quasi sauvage, né dans une contrée aride du sud de la France. Du monde, il ne connaît que sa mère et les alentours de leur cabane. Nous sommes en 1908 quand il se met en chemin après le décès de sa mère.
    Alors commence la rencontre avec les hommes : les habitants d’un hameau perdu puis chassé, il rencontre Brabek, l’ogre des Carpates, philosophe et lutteur de foire puis Emma, la lumineuse mélomane.... 

    Il me reste à lire tout Malte !

    Ce nouvel opus est un peu moins appétissant. Une 1ère partie est remplie de noms islandais, illisibles et indigestes par leur répétition. Ensuite on est en présence d'une seule et unique énigme. Bref, ce n'est pas le meilleur d'Indridason...

    La 1ère et la 2e guerre mondialle dans le Sundgau. En détails pour connaître la situation particulière dans cette région frontalière tiraillée durant des décennies entre les 2 voisins. Merci rem
    Le site de l'auteur (Vincent Heyer)

     Prendre un avocat à 11 ans n'est pas ordinaire mais utile quand on est dépositaire d'un grand secret.
    Comme toujours une histoire bien ficelée surtout avec 2 protagonistes sympathiques. 
       

    De courtes histoires du monde hospitalier que connaît bien son auteur, médecin en Alsace.

    Une écriture un peu leste, quelques imperfections et coquilles.

     Une histoire vraie rapportée par Claire.

     Ici, une histoire incroyable; Flore 15 ans, passe le pont pour se rendre en Allemagne un matin de novembre 44. Après ses achats, elle prend le chemin du retour mais il lui sera impossible de rentrer à Strasbourg; les soldats lui refusent l'autorisation de rejoindre ses parents. Il lui faudra attendre 1 an ! C'est un épisode réel de la vie de Charlotte Breklé, la mère de Claire. 

       

    Dominique Richert est un modeste agriculteur du Sundgau (le sud de l'Alsace) : en 1913, il est appelé pour son service militaire en Allemagne (l'Alsace est annexée depuis 1871). Il ne quittera plus son uniforme (allemand) avant 1918. Il n'aura aucun contact avec les siens durant ces 5 années et n'aura aucune permission parce qu'il est alsacien !
    Son récit est poignant, empreint d'horreur, mais aussi d'humanité. L'auteur a combattu d'abord à l'est (Pologne, Roumanie) puis sur le front français; il nous rapporte son quotidien, il y a bien sûr la peur constante, le froid et la boue, les poux ravageurs mais Richert nous montre l'idiotie  des ordres, le carnage inutile mais assuré, le non-sens de cette guerre ... A lire.

    Merci Rem !

     Excellent polar américain. Dans cette histoire de justice expéditive ou d'injustice plutôt, le lecteur est bien manipulé. Le retournement de situation est inattendu, magnifique. J'ai aimé le 1er tome, un peu moins le second tome mais là, le 3e nous tient par les sentiments. Les personnages de Louise l'institutrice, de Fernand le garde mobile, de  Raoul l'insoumis, le fidèle et inconsolable monsieur Jules sont attachants; ils nous racontent ce court moment où tout bascule, où tout est possible et qui ne le sera plus quand les Allemands seront dans Paris.
    Merci AL
    lecture soif nothomb ma petite librairie    
    Encore une fois, la rentrée nous apporte un nouveau roman d'A. Nothomb. Habituellement ses histoires sont surprenantes, variées, à la chute inattendue. Cette fois, la trame est connue, c'est la passion du Christ. Donc, de ce côté, rien de nouveau. Là, où l'on est surpris, c'est dans l'écriture, le récit se déroule en effet à la 1ère personne. Cette forme est étonnante mais fraîche et vivante. On apprécie cette narration dynamique. Merci Marie !

     La fameuse série continue, le même graphisme, des histoires avec les mêmes trames, on ne change rien (mon premier cadeau date d'il y a 45 ans). On apprécie toujours !

    Merci Marie !

     Un beau livre plein de photographies... attention, il vous donnera bien une petite envie de voyage...

    Merci les collègues !

     cerise sur le gâteau retraite  
     Avec la naissance de télé, apparaissent aussi des émissions politiques. Des journalistes inventent de nouvelles manières d'aborder ces hommes politiques. On suit ainsi A.Duhamel dans les différentes émissions inventées au fil du temps; on le suit dans ses réflexions, dans ses échanges et ses rencontres avec tous les hommes politiques de la 2de moitié du XXe siècle.   Bernard ne pense qu'au travail, sa vie c'est le boulot et tout pourrait continuer ainsi bien longtemps mais voilà, c'est l'heure de la retraite, malheur ! Comment va-t-il appréhender ce changement ? Et Brigitte, sa femme sera t-elle en mesure de vivre avec cet homme qui n'a ni passion, ni plaisir,  ni occupation ? Les petits enfants vont peut-être faire avancer ce papy dans sa réflexion... Chouette lecture. Merci Marie !  Vous avez suivi les péripéties de Lisbeth Salander dans les 3 premiers volumes de Stieg Larsson alors vous aimerez la suite réalisée par David Lagercrantz. 
       
    "Derrière le miroir" est un roman policier dit régional, l'intrigue se déroule en effet en Alsace. L'écriture est agréable et le vocabulaire local ne gêne en rien la lecture (et ne ridiculise pas). L'histoire, le meurtre d'une jeune fille et l'enlèvement de sa copine, est bien construite, le suspense est maintenu jusqu'au bout. A essayer donc !
    Merci Marie !
     "Leurs enfants après eux" m'avait emballé, j'ai donc poursuivi avec "Aux animaux la guerre". On se retrouve plongé dans l'ambiance des Vosges, des gens ordinaires, ou presque; ne usine qui ferme, un syndicaliste lancé dans de petites combines qui perd pied, un petit dealer qui accepte un enlèvement, une inspectrice du travail qui recueille une prostituée et c'est l'escalade, la fuite en avant. On le devine, ces affaires les dépassent et ils vont droit dans le mur. Mathieu est un observateur précis et véritable de la société française; son style et son récit sont enlevés avec brio. A lire bien sûr !   Il me restait un ou deux Ruffin à lire, voilà donc "Asmara et les causes perdues". Il y a là les thèmes que maîtrise et qu'affectionne l'auteur : le travail des ONG, la diplomatie internationale, l'histoire et bien sûr l'amour. A lire bien sûr comme tous les ouvrages de JC Ruffin.
       
    De jeunes gens s'engagent dans les services secrets britanniques en 1943. Ils vont s'entraîner durement et apprendre à vivre ensemble, à s'apprécier. Après, commenceront les missions en France et les risques toujours plus importants au fil des mois. Nous suivront ces soldats discrets avec leurs craintes, leurs états d'âmes, leurs espoirs... Merci Gene !   Quelle écriture, incroyable ! Aucune expression courante, aucun cliché, aucune image, aucun stéréotype; tout est unique, inattendu, magique, expressif... on en reste pantois. Le rythme est enlevé et NM nous dispense de descriptions inutiles.; pourtant, le tableau est précis et soigné. Nous suivons le quotidien d'Anthony, du cousin, de Patrick, d'Hélène, d'Hacine, de Steph... mais jamais de lourdeur, de banalité, de poncif. Des lecteurs trouveront que certains passages sont un peu verts mais bon...
    J'ai adoré ce tableau, merci rem !
     Pour changer, le récit des années Hollande ! D'abord, il faut dire que le texte est agréable, bien écrit; ensuite sur le fond, comme il faut s'y attendre François H justifie ses actes et ne renie rien. Tout ce qu'il a fait est parfaitement pensé, motivé. Il nous rappelle que la situation économique était déplorable et rendait son action difficile, les ressentiments nombreux. Qu'au plan international, même tableau, un monde en pleine implosion ... Bref, FH estime qu'il a fait ce qu'il fallait. Merci JC
     

    Divers 

     

    Une vieille dame offre ses services de pâtissière à ce jeune patron. Celui-ci trouve l'envie, le besoin de réaliser son travail avec plus d'application, avec tous ses sens. L'activité de la boutique repart puis soudain les clients se font plus rare. La vieille dame serait-elle à l'origine de ce retournement ? 

    Une jolie petite histoire qui dévoile un côté obscur de l'histoire du Japon.

     

    Un nouveau Rufin, merci AL !
    Cette fois nous trouvons une histoire contemporaine bien éloignée des pérégrinations des héros habituels de M.Rufin.
    Cette histoire démarre après la 2e guerre et relate la vie de ce couple durant les 50 années suivantes. 
    Pourquoi celui-ci sera-t-il amené à se séparer et à se retrouver plusieurs fois ? Qu'est ce qui conduire cet homme et cette femme à repartir ensemble à chaque fois ? Enfin, comment finiront-ils leur existence ? 

    Rufin, à voir chez LGL, ici. pendant 1 an.

     Je l'avais emmené en vacances pour sa taille mais il mérite bien un bon coup d’œil. L'écriture se veut originale, hors des habituels jeux de mots et références. Cette petite enquête française menée par un journaliste atteint de narcolepsie ne vous empêchera pas de fermer l’œil mais ne endormira pas non plus. Que manque-t-il à ce roman pour être un grand livre ? Pas grand chose, un peu plus de mystère, des personnages "plus sérieux" "plus réels" "plus épais" pour être crédibles. 
       
    Vous cherchez une "petite" idée cadeau ? Pourquoi pas "l'architecture du XXe siècle" ? Une mine de renseignements avec photos à l'appui qui ravira les inconditionnels. Petit détail, ce ne sera pas un livre de chevet, il pèse tout de même plus de 7 kilos et mesure 36cmx42cm...  Le moment des fêtes, oui mais on ne met pas n'importe quoi dans son assiette... Faisant suite à "Vous êtes fous d'avaler ça !" voilà le deuxième opus des secrets de fabrication de nos aliments. La pire chose que l'auteur ait vu dans l'agroalimentaire ce ne sont pas les crottes de rats dans les lots d'épices, les particules de rouille dans les container de miel de Chine frelaté, de la pourriture dans le concentré de tomate de Chine, des vers broyés dans les purées de fruits ou de champignons non mais .... à lire. Vous resterez stupéfaits, écœurés par les pratiques des industriels et l'inaction des pouvoirs publics; il ne reste que votre bon sens et vos talents de cuisinier pour manger autrement....
    Merci Marie !

     L'intelligence artificielle va-t-elle mettre tous les travailleurs en vacances ? Voilà une des questions d'actualité qui est traitée ici.

    L'auteur décrypte notre époque et expose avec clarté et perspicacité les différents aspects de notre environnement. Ces 21 leçons se lisent aisément mais une petite angoisse peut naître, cet avenir est bien inquiétant...
    Merci Corentin.

    ps : Y.N Harari parle des  possibilités de l'intelligence artificielle en matière musicale et déjà le téléphone Huawei réalise des prouesses. Le téléphone a imaginé la suite de la 8e symphonie de Schubert, célèbre oeuvre inachevée !

     

    Eh voilà, un an de plus et le nouveau Nothomb est arrivé juste à temps ! Des prénoms épicènes  peuvent être à la fois masculins et féminins comme Michel /Michèle, voilà pour le titre. Sinon comme d'habitude chaque nouvelle est différente, très différente. Des tranches de vie toujours surprenantes... On ne s'en lasse pas.
    Cette fois, l'histoire d'une relation père/fille. 

    Merci MS

    Mon second Craig Johnson.
    A priori, l'ambiance du Wyoming ne m'inspire pas plus que cela, les cow-boys, les indiens, les compagnies de gaz, la neige et les 4x4, bof ! Pourtant, Johnson a une chouette écriture, brève mais efficace, des personnages attachants. Donc, à essayer. 

    L'histoire est un peu emberlificotée mais le vieux shérif incassable, insubmersible est sympa.

     Bien sûr le sujet ne vous laissera pas indifférent. Ces Alsaciens qui ne savent plus dans quel camp ils se trouvent est paradoxal. Ne croyez pas qu'il s'agit d'un stratagème, d'un enfumage. Un exemple, ce garçon Joseph né en 1923, à peine un homme, qui en l'espace de quelques mois doit, je dis bien doit, revêtir 4 uniformes différents; c'est incroyable, invivable...Sans connaître l'histoire de cette région, des vicissitudes des 70 années passées, on ne peut  comprendre cet incroyable sac de nœuds...

    Il s'agit là de courts récits de jeunes hommes envoyés aux 4 coins de l'Europe (mais surtout sur le front est) pour combattre dans une armée qu'ils n'ont pas choisie, pour une cause qu'ils ne soutiennent pas. 130 000 sont partis, quelques-uns sont revenus grâce souvent à la chance, au hasard comme cet homme abrité par les corps de ses copains tombés sur lui et faisant obstacle aux rafales de balles.... 

    Merci Gene

     Les Malgré Nous

       
    Après Simenon, après les polars islandais, après Lemaître il faut goûter au polar japonais. Quelle différence ? Une écriture simple, limpide, claire bien loin des noirceurs nordiques. Ici, les enquêtes reposent sur l'observation, l'analyse, la déduction. Tout n'est que logique et raisonnement. Très agréable cette écriture, cette ambiance au pays du soleil levant où les gens civilisés s'inclinent pour se saluer mais filent de bons coups de marteaux pour défigurer un casse-pieds... Merci Amélie ! 

    Amélie m'a offert les 2 premiers exemplaires dont le Dévouement du suspect X. Même plaisir. 

    Du coup, une commande à la Fnac s'impose pour en profiter tout l'été...

    Chaque jour, le train passe devant ce lotissement, une passagère attentive observe un événement inhabituel. Lorsqu'une femme est retrouvée morte dans les bois quelques jours plus tard, il est évident que la scène aperçue est en relation avec cet assassinat. L'adultère aura-t-il conduit le mari jaloux a assassiner sa femme ?
         
    Cette fois, il est question de centrales atomiques et d'hélicoptères. Les descriptifs techniques et de fonctionnement de ces engins sont précis et longs, ils vont peut-être rebuter plus d'un lecteur. Mais le suspens vous tient en haleine jusqu'au bout de ce gros polar.    
         
    La suite d'Au-revoir là-haut. Des rebondissements à n'en plus finir et pourtant le roman n'est jamais loin de l'Histoire. On attend la suite bien sûr ou tout autre chose du Maître. 
    Bien sûr l'étonnement, la surprise sont au rendez-vous mais il manque la folie du 1er tome.
    Merci AL

    Un support attractif pour connaître l'histoire de notre région.
    Merci Marie !

    Les petits récits de la grande Histoire de France. Bonne plume, M. Baroin !
    Merci Rem.
         

    Les enlèvements sont monnaie courante vers la fin des années 1800 au Soudan. Les enfants sont ainsi volés dans les villages et revendus en ville. Le fouet et la maltraitance font partie de leur quotidien. Bakhita subit ces épreuves mais reste en vie car elle garde espoir. Elle passera de main en main jusqu'à ce qu'un jour elle soit achetée par le consul italien.

    Très beau livre; une écriture fine et sensible; magnifique ! A ne pas manquer. (mon livre préféré cette année !).
    Du coup j'ai acheté "Nous étions faits pour être heureux" pour 50cts  aux puces !

    Merci Rem !

    Alice ne se souvient de rien depuis la nuit dernière et se retrouve menottée à un inconnu sur un banc à des milliers de km de chez-elle.

    Pour la sortir de là, elle va faire appel à son meilleur ami et à son père. Mais tout se complique et elle s'interroge; peut-elle compter sur son meilleur ami , peut-elle faire confiance à son père ?

    Une histoire très addictive, très plaisante comme toujours. Une écriture simple et efficace.

     Et puis comme les journées à la plage sont longues, pourquoi ne pas continuer avec Musso ? On ne s'en lasse pas non plus.
         

    45 ans plus tard, on se demande toujours où le petit malin et le grand baraqué vont nous emmener.

    Merci Marie !

    Après cette lecture vous ne pourrez plus manger un plat cuisiné sans une réelle appréhension. Ce n'est pas de la science-fiction mais ça fait froid dans le dos. Un ancien cadre de l'agroalimentaire nous raconte les pratiques des entreprises de ce secteur; horrible !

    Merci Marie, je suis sûr de perdre 25kg ! 

     Pour changer des décors islandais, voici un polar se déroulant dans le Wyoming entre cow-boys. Texte simple mais une histoire rondement menée.
         

    Histoire singulière que celle de cet homme ayant accepté d'être transformé en oeuvre d'art pour exister. Comme le titre l'indique, il en revient; à vous de découvrir la cause de ce revirement. 

    Comment trouver un sens à sa vie ?

     C'est le printemps bien sûr et donc le moment de démarrer un potager en carrés. Il suffit de suivre les indications...et d'avoir la main verte, d'un peu de volonté et de persévérance. Ce livre s'impose après la lecture de celui de dessus.
    Merci Marie !
     

    Eleanor Catton est née en 1985 au Canada et a grandi à Chistchurch, en Nouvelle-Zélande
    .
    Les Luminaires est une narration ambitieuse, à l'écriture précise où les sentiments et les états d'âme prennent toute la place. On démarre par  la mort mystérieuse d'un chercheur d'or et la disparition d'un autre dans une Nouvelle-Zélande en cette année 1866. D'un autre côté une grosse quantité de minerai est retrouvé dans les vêtements d'une prostituée. Ces énigmes se déroulent sur ...

    Merci Amélie !

       
     le nouveau (en attente de lecture...)

     Il a bien plus de 35 ans; il est temps de relire la vie de ce petit village du Sundgau

     le nouveau Dan Brown...Un ordinateur intelligent, perspicace, capable de raisonnement et de sentiments; c'est pour demain ?
    Bien ficelé comme d'habitude mais un peu moins de suspens... C'est celui que j'ai le moins aimé...
       
     La vie de JC Rufin.
    Bon Louis Schittly n'est pas son copain, c'est sûr, mais JC Rufin a une sacrée plume.
     

     La vie de ce médecin alsacien incroyable (à lire absolument). Il n'y a pas de comparaison avec "le grand docteur alsacien"  mais il a, comme lui, du cran, de l'insouciance, de la volonté; un vrai sundgauvien. Bon l'écriture n'est pas fabuleuse mais on s'y habitue.

     une nouvelle histoire islandaise dans la tourmente de la 2de guerre. Un peu décevant...

       
    Histoire un peu fleur bleue mais bien construite. 

    Chaque chaque, il arrive à point nommé avec une régularité de métronome. Mais toujours différent.

     Merci Marie !

     Merci Amélie !
       
     Bien ficelé ce polar du grand froid.  Une belle histoire d'avocats....et de vilaines compagnies de charbon...Et qui sortira vainqueur ...?

    Nos sentiments ne marchent pas à la même allure que le monde autour de nous.

    Une histoire incroyable mais authentique. Maurice, né en 1746 est un comte hongrois aventurier, explorateur, colonisateur et écrivain au charisme ravageur.  Il fut également un colonel français, un dirigeant militaire polonais et un soldat autrichien mais il est principalement connu pour son expédition et tentative de colonisation de Madagascar...Il fut aussi le premier européen à naviguer dans le Nord-Pacifique, avant James Cook et Jean-François de La Pérouse, après s'être évadé d'un bagne russe au Kamtchatka. 

     

     

       Quelle écriture ! (des pages de synonymes et d'équivalences un peu longues...). Je n'ai pas fini  Lorsque tu ne sais d'où tu viens... et tu ne sais où tu vas... mais tu sais pourquoi tu y vas... Merci JJ !

    Un avenir que l'on ne souhaite pas voir arriver.

    Pour une fois, ce n'est pas un récit historique, pourtant il se lit avec le même plaisir. D'ailleurs est-ce vraiment de la science-fiction ?

     Un mariage en douce pour des noms connus. En Corse qui plus est. Merci Rem !  
       
    On ne s'en lasse pas...  Les relations parents/enfants et la grande question, qu'est ce que l'on fait là ? Et s'il ne restait qu'à mettre la clé sous la porte ?  

    Lectures

    Lectures

    Lectures

     

    ça ne se dit plus mais c'était
    ma mémé

     

    Il sacrifie sa vie au sport... 

    Lectures

    Lectures

     

    Lectures

    Un titre qui en dit long pour
    une histoire incroyable (désormais en film)

     Un homme un peu, trop spécial. Insupportable. Pas aimé !  

    Lectures

    Lectures

    Lectures

     Lemaître est absolument le meilleur dans les polars.  Il faut tous les lire sans hésitation...  

    Lectures

    Lectures

    Lectures

    Absolument fabuleux ! (en film désormais) Le maître des histoires  

    Lectures

    Lectures

    Lectures

         

    Lectures

    Lectures

    Lectures

       Les romans historiques avec Rufin : que du plaisir....  

    Lectures

    Lectures

    Lectures

         

    Lectures

    Lectures

    Lectures

     merveilleuses histoires de Rufin...    mon premier

    Lectures

    Lectures

     
     et puis après, on ne s'arrête plus...    

    Lectures

    Lectures

    Lectures

     un titre qui titille...    

    Lectures

    Lectures

    Lectures

     Toujours un peu pareil mais bon...    

    Lectures

       
         
     Un article dans la presse d'aujourd'hui  Merci Marie !  
     
     Merci Marie !    
       
         
         
         
         
       Merci Marie !  
         
       
         

     

    « ChoirokoitiaKourion »

  • Commentaires

    1
    JJ
    Dimanche 6 Mars 2016 à 10:19

    Comment  suis-je passée à côté de "Charlotte" !eek

    Partons à la découverte de Foenkinos....dont l'écriture m'est inconnue.

    Souvenir du film "Délicatesse", basé sur sa plume:tout en douce profondeur. En présence d'un excellent François Damien.Emouvant.Sincère.

    Et d'une Tautou fidèle à elle-même.

    Revoir

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Dimanche 6 Mars 2016 à 18:18

    cela te plaira...

    3
    Dimanche 6 Mars 2016 à 18:19

    j'oublie, essaye Torreton et sa mémé...

    4
    JJ
    Jeudi 10 Mars 2016 à 00:28

    "Un parfum d'herbe coupée"

    en attendant...

     

     

    5
    JJ
    Lundi 12 Septembre 2016 à 23:14

    Puis

    "Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une "

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :